[Fiction] Alta Oira.

Aller en bas

[Fiction] Alta Oira.

Message  Estel le Sam 17 Juil - 12:42

Bonjour !
Alors voilà, je vous présente le tout premier des livres des productions Tecil ! Wink
Toujours en cours d'écriture, voici le tout premier chapitre ^^.
Bonne lecture !

Spoiler:
CHAPITRE 1 :

Faux semblants.








Un ciel étoilée... Un vent léger qui souffle dans l'air, qui balaye l'horizon en sifflotant. Les gens déjà couchés, s'éloignent des douleurs de la vie pour s'abandonner aux rêves.
Mais, assises sur le rebord d'un fenêtre en bois, une jeune fille pense...

Car après tout, cette vie n'inspire rien, ni personne. Comment rêver; quand votre vie se résume aux souffrances ?!

Cette jeune fille fixe un objectif quelconque, tout en réfléchissant. Elle a un regard dont les pensées sont impossibles à dévoilées... Il fait noir, seules les étoiles illuminent le ciel. La lune est cachée par les nuages de la nuit, et l'herbe, couvrant le terrain face aux yeux de la jeune fille ne fait que se balancer, poussée par le souffle du vent.

La jeune fille entend le vent et le regarde comme si pour elle il n'était pas invisible. Mais quelque chose la sort de ses pensées...une voix....étant tellement pensif, elle ne comprend rien, et ne répond pas. Puis la phrase se répéte sous la voix d'un femme adulte qui ouvre la porte de la chambre de la jeune fille :

«_ Bon Anaëlle vient manger maintenant ! Ça fait deux fois que je t'appelle; et descends de cette fenêtre ! Tu es complètement folle, tu pourrais tomber !!
_ Oui j'arrive ! Désolée je n'avais pas entendu !
_ Tu te fiches de moi ! Je le crie depuis tout à l'heure ! »


Sur le coup, Anaëlle ne répond pas et laisse couler. Même si au fond de son esprit, il y a une voix qui lui donne envie de répondre...mais; elle s'en empêche ! Sa fenêtre étant ouverte, elle meurt d'envie d'aller se rassoir sur ce bord de fenêtre en bois si doux, sur lequel elle se sent libre, et arrive à réfléchir en écoutant tous ces bruits merveilleux de la nuit.

Elle se résout à partir pour aller manger, laissant les lueurs du ciel briller.

«_ Personne ne me comprend, où ne me comprendra… je ne pense pas qu'ils ne voient pas, c'est surtout qu'ils ne veulent pas voir. Ils se réfugient dans des bonheurs illusoires, sans laisser la possibilité de rêver. »

Elle descends les escaliers grinçant de marche en marche et se sent fixée du regard par ses parents, l'apercevant de la cuisine. Elle continues son chemin en pensant :

«_ Génial ! Je me demande à quel déformation de la vérité je vais avoir le droit cette fois-ci. Ils n'ont aucune conscience ou quoi !? C'est incroyable l'incompréhension qu'ils exercent ! »

Les pensées de la jeune fille ne cessent de dire des mots et des phrases qui peuvent faire réfléchir un tas de monde si les gens qui s'abandonnent à ce monde sans échappatoire osaient l'écouter. Seulement, Anaëlle connait déjà la réaction des gens...


Puis elle s'installe à table et commence à manger; tandis que ces parents ont une discussion au combien ennuyeuse sur la vie...Elle les entends, elle ne dit rien mais n'en pense pas moins. Elle se concentre sur ces espoirs; mais ces parents vont dire un mot de trop....Ce mot qui résonnera dans sa tête; elle ne peux plus.

Elle se lève brusquement et le souffle coupé, cri à ces parents :

«_Des rêves ?! Comment peux on rêver dans un monde ou l'hypocrisie, le mensonge et la déloyauté règne ? Comment pouvez vous vous endormir le soir avec cette pensée ?
La vie...Elle n'est qu'un mensonge ! Un poison qui nous tue doucement; seulement vous ne voulez pas voir. Vous ne voulez pas affronter la vérité ! »


Anaëlle quitte la table et prend sa veste. Sans réfléchir elle quitte sa maison et va se réfugier dans le jardin. Elle s'appuie contre un chêne, et les larmes commencent à couler sur ses joues.

Son regard reste rivé sur les étoiles qui illuminent sa vie; tandis que la sommeil l'emporte dans un autre monde...


Petit à petit, les lumières s'éteignent, tandis que les cheveux d'Anaëlle se font emporter par le léger sifflement du vent...
Les rêves ne sont pas toujours aussi beau que l'on pourrait l'espérer, mais les rêves qu'est-ce après tout ? Les rêves... tout ce que la vie nous refuse...



Un rayon de lumière qui nous transperce, forçant nos yeux non-réveillés à s'ouvrir pour un nouveau jour. Une jeune fille qui se réveille, aura-t-elle la force d'affronter ce monde..?
Elle se lève de son lit, et pose ses pieds sur le sol froid de sa chambre, elle regarde à sa fenêtre, le monde si paisible a cette heure où les oiseaux ont le pouvoir de chanter joyeusement.
Malheureusement nous savons que ce moment est de courte durée, un moment parmi tant d'autres avant l'arrivée des Hommes.

Il n'est pas tard lorsque la jeune fille se lève, mais le soleil fait déjà régner sa luminosité. La pensive se met donc à avancer jusque l'entrée, frissonnant au contact du carrelage froid. Elle enfile ses chaussures, prends d'une main sa veste. Elle ne se pose pas la moindre question, elle ouvre la porte d'entrée et sous la protection du soleil arrive dehors.




Sortant tout juste de chez elle, la pensive referme la porte sans la claquer, par respect pour les autres.
Elle émet un léger soupir et commence à avancer jusqu'au petit parc juste en face de chez elle.
Elle traverse la partie faites de cailloux en les sentant sous son pied en marchant, puis atteins la balançoire sur laquelle elle s'assoit.
Sous l'impression d'être fixée par le soleil du ciel plus bleu que jamais, la jeune fille pense à voix haute :

«_ Si seulement le nombre de gens conscients pourrait être égal au nombre de reflet du soleil...mais une fois de plus...ce n'est qu'un rêve... »

Un rêve n'est pas éphémère, il est éternel même si il est impossible à croire que personne n'a la conscience de savoir que chaque seconde qui passe, le monde ne fait qu'empirer.
Ne faisant que de continuer de penser, la jeune rêveuse ne peut s'empêcher de laisser se verser une larme en clignant des yeux. Cette larme coule sur sa joue, puis son menton, et atteint son jean sur lequel elle laisse une tache...

Dans son cœur se mélange colère et tristesse. Elle souffre depuis tellement longtemps, sans pouvoir changer ce monde. La jeune fille se lève de la balançoire, et y cogne un grand coup sur le portique . Ses larmes coules de plus en plus sur ses joues, et elle s'écroule sur ses genoux, à cause du point de sa souffrance.

Elle respire difficilement, mais elle décide de lever la tête vers le ciel et pousse un cri qui vient de son cœur, celui-ci même en train de se déchirer.

«_Pourquoi la vie est dur avec moi, qu'ai-je fais de mal...Commença-t-elle, puis un cri, supérieur aux autres s'éleva dans les airs :

POURQUOI ?!!? »


La jeune fille reprit son souffle, tant dis que son cœur pleurait toujours plus. Puis autour d'elle, la température augmenta ! Elle se sentait bien tout à coup, et ces larmes se transformèrent en rien d'autres que des perles de rosées posées sur ses joues.

Elle se relève, tremblant légèrement, et voie en face de ses yeux une femme...
Les cheveux brillamment relevés avec une teinte rosée, on aurait dit qu'une lueur blanchâtre l'entourait... La jeune fille n'en croyait pas ses yeux, et la femme commença à parler.


«_ Ton pourquoi n'a pas de réponse Lillie. De là où je suis, j'ai vu sur tout, même sur les pensées, les âmes et les cœurs. Et si je peux te donner une seule réponse à ta question, tu n'as rien fait de mal. Au contraire, tu ne fais pas du mal, tu as juste conscience de la vérité. Ce sont les autres qui devraient se plaindre, pas toi !
- Mais pourquoi tout est comme ça...quel est la seule solution pour tout arranger, pour que tout soit...normal ?!
- La seule solution, tu la découvriras ! Quant au pourquoi, la réponse restera invisible jusqu'à la fin... »


A ces mots, sans que Lillie n'ai posé toutes ses questions, la jeune femme disparait... Et c'est à cette instant que Lillie eu un déclic, et qu'elle s'asseya sur le sol, sur l'herbe du parc.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
avatar
Estel
Ecrivain (Admin)

Messages : 96
Date d'inscription : 16/07/2010
Localisation : Sur un nuage, en train de guider ma plume...

http://tecil.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fiction] Alta Oira.

Message  Lillie le Ven 30 Juil - 9:59

Je suis assez fière de notre premier chapitre ma jumelle !!
A mon gout, il est plutôt réussit ^^
J'espère que les autres commentaires en diront de même -_^
avatar
Lillie
Ecrivain (Admin)

Messages : 77
Date d'inscription : 17/07/2010
Localisation : ... Chez moi ? :hap:

http://lillie-ecriture.jimdo.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum