[Roman] Dix Milles Lunes I

Aller en bas

[Roman] Dix Milles Lunes I

Message  Lillie le Sam 17 Juil - 12:47

Bonjour, voici une histoire à suivre. Je vous postes la première partie -_^
J'espère que ça va vous plaire ^__^
IL SE PEUT QU'IL Y EST PLUSIEURS FAUTES DE FRAPPES, CAR EN ECRIVANT, JE NE REGARDE QUE LE CLAVIER.






Résumé:
Tokiwa est un ange, sa vie était si paisible sur les nuages. Mais un jour, deux clans d'anges se formèrent: les "Whites Angels" et les "Blacks Angels". Etant la fille du roi des "Whites Angels", Tokiwa devra descendre sur terre pour être en sécurité.Elle atterrira à Tokyo. Seulement, elle va rencontrer quelqu'un, pourtant elle sait bien que les anges ne peuvent rester sur terre que durant "Dix Milles Lunes" [...]



Chapitre 1
Descente sur terre.


Spoiler:
Nous sommes sur les nuages. Ceux-ci sont noirs et le tonnerre gronde. Les deux clans des anges sont en plein conflit. Les pouvoirs de ces anges surgissent: les boules de feu sont lancées et les eaux inondent les nuages.
Seule une jeune ange ne participe pas à cette guerre. Elle est assise sur un nuage à part, l'air très réfléchissant. Elle à des cheveux bruns coupés aux épaules, des yeux bleus comme le ciel, et porte des gants rouge, un court bustier blanc, un short rouge, des chaussettes hautes blanches à rayures noires et des petites chaussures noires à talons. Légèrement, elle fait battre ses ailes, regardant dans le vide, toujours assise les jambes croisées sur le nuage à part de la guerre entre les anges.
Soudain, elle qui se croyait tranquille, elle sentit une main sur son épuales, elle tourna doucement la tête et vit celle de son père, le roi des "Whites Angels".
Il fit:
"Tokiwa, il faut que tu partes.
- Non! Où vais-je aller? Je ne connais que ce pays sur les nuages...
- Non Tokiwa...tu vas descendre sur terre, pour le première fois. Tu n'y es jamais aller, donc il devrait te rester encore tes "Dix milles Lunes"

- Mais comment vais-je garder contact avec toi ?"

Tokiwa baissa la tête.
" Regarde-moi Tokiwa, d'ici, je peux te contacter même si tu es sur terre. Fais ce que je te dis."

La jeune ange releva la tête et fit battre ses ailes. Son père la vit s'envoler jusque l'autre coté.
Elle accellera de plus en plus vers la terre pour atterrir où elle l'avait prévu: Tokyo.

"Si seulement j'vais un signe, quelque chose pour me montrer que je ne me trompe pas de chemin et que je vais bel et bien atterri à Tokyo comme prévu " pensa la jeune fille.

Mais ayant détourner légèrement le regard, elle ne vit pas où elle allait, mais elle allait bientôt le sentir!

"AAAAAhhhhh!!!!! cria t-elle"

Elle essaya de tourner de sens, mais n'y arriva pas, en pleine face elle se prit un mur. L'un d'une des grandes tours de Tokyo. Elle atterrit couchée, à ras le sol. Elle essaya de se relever, en se soutenant le dos. Une fois cela fait:

"Super, je l'ai eu monsigne pour me montrer que j'allais vraiment à Tokyo. Mais j'ai pas pris le bon chemin...AIE! mes ailes!!"

Elle essaya de se tourner le plus possible pour regarder ses ailes. Seulement, elle les vit disparaitre et fit de très grands yeux, la bouche grande ouverte. Puis elle se souvenu de ce que lui avait dit son père quand elle était enfant "Tokiwa, quand tu iras sur terre plus tard, tu n'auras plus d'ailes, les gens te prendraient pour une folle sinon. Elles ne repousseront seulement si une personne à tes côtés y croit ou bien est au courant que tu es un ange"

"Ah oui, j'me croyais devenir folle. se dit-elle à haute voix
- C'est sûr vous avait l'air d'une folle à parler toute seule. Lui répondit un inconnu.
- Je ne vous aie pas parler monsieur j'me mêle de ce qui ne me regarde pas!
- T'as le droit de me tutoyer tu sais.
- Bah pas toi. Tu me connais pas alors tu me vouvoie.
- VOUS êtes vraiment bizarre comme fille.
- Et alors? ça pose un problème?
- Bah..."

Puis, ne pouvant plus se retenir, le jeune homme éclata de rire. Tokiwa le regarda d'un air en colère.
"Ce que j'aimerais lui envoyer un point dans sa face de brun" pensa t-elle.
Puis elle crie:
" Il n'y a rien de drôle!
- Bien sûr que si...je vous aie vu vous prendre la tour en pleine face. Encore une qui se prend pour Chise* dans Saishû Heiki Kanojo ?
- Mais non! Je ne suis pas si bête que ça. Bon excuses-moi mais je dois y aller. Je n'ai aucun endroit pour dormir alors je vais essayer d'en trouver.
- Je ne t'aie pas donner le droit de me tutoyer.
- Biensûr que si! T'es amnesique ou quoi? A lala les mecs de nos jours. Bon aller bye!"

*Chise: Héroïne populaire au Japon

Elle fit un signe de la main pour dire au revoir et s'en alla.
Le jeune homme brun aux cheveux mi-long la regarda partir avec encore un léger sourir aux lèvres après avoir beaucoup rit.
Quand à la belle ange, elle continua son chemin.

Après quelques minutes de marches, elle vit un grand bâtiment.
"Université de Tobai. Waw! C'est gréant." se dit-elle à voix haute.
Puis elle tourna sa tête vers sa droite et y vit la bibliothèque spécialemment pour les étudiants de cette université. En route vers ce bâtiment, elle était émerveillée par la vue d'oeil sur la "cour de l'université".
Elle décida d'entrer dans la bibliothèque. Une fois à l'intérieur, elle resta la bouche grande ouverte.

"Waw! C'est gigantesque!
- Elle peut, répondit un gardien à l'acceuil, il y a ici plus de 100 000 livres. Votre carte d'étudiante sil-vous-plait.
- Euh..."
"Invente! Invente un truc débile" pensa t-elle.

"Euh...je suis nouvelle donc je n'en ai pas encore.
- Très bien quand sera t-elle prête?
- Je n'en sais rien moi!
- C'est que...
- Mais oui bien sur. Au revoir ! coupa t-elle le gardien."

Elle avanca en regardant toutes les étagères. Celles-ci sont trsè hautes et ont l'air de pouvoir contenir près de 150 livres chacunes.

"Génial! Il y aura surement des livres sur mon espèce!
- Ca c'est sur que des documentaires sur les humains tu en trouveras pas mal ici!
- Encore toi! Tu me suis ou quoi?
- Pas du tout."

Tokiwa alla s'asseoir à une table et l'inconnud e tout à l'heure vint s'asseoir en face d'elle.

" Ecoute, je suis désolé pour tout à l'heure. Je me suis moqué de toi mais pour être honnête j'aimerais beaucoup que l'on devienne de bon amis plutôt que de ce prendre la tête.
- Mouai...je ne sais pas...
- Mai sis tu sais! Alors, amis?
- ...mmh...ok dac', amis.
- Cool. En fait moi c'est Yukata, je suis japonais et j'habite ici à Tokyo.
- Moi c'est Tokiwa, je suis japonaise aussi et j'habite...euh...bref, pourquoi es-tu là ?
- Je travaille ici. Et si tu cherches un bouquin sur les humains, j'en connais un génial qui devrait surmenet beaucoup te plaire.
- Et bien en réalité j'en cherche un sur les anges.
- T'as dit qu'il y aurait surement des livres sur ton espèce et tu parlais des anges? Je ne comprend rien...
- Je me suis trompé.
- Très bien. Les livres sur les anges sont dans l'étagère derrière toi.
- La blanche?
- Oui...euh...elle n'est pas blanche, elle est comme les autres."

"Oh! Comment se fait-il que je l'ai vu en blanche..." pensa Tokiwa.

Elle se leva de sa chaise et prit un livre assez gros; sur les anges. Elle s'asseya, l'ouvrit, bailla et là...trou noir.
Elle ouvrit les yeux, elle était dans un lit.

"Comment ais-je pus arriver là?" pensa Tokiwa.
Elle vit le jeune et beau Yukata s'approcher d'elle.
" Tu t'es enfin réveillée...dit-il.
- Où suis-je?
- Dans mon lit.
- QUOI! Cria Tokiwa en se le vant en sursaut.
- Du calme ma jolie je t'ai rien fait rassure toi. Je ne suis pas comme ça. Pour le prouver, j'ai été dormir sur le canapé.
- Que s'est-il passé hier soir à la bibliothèque?
- Bah j'avais fini mes heures de boulot et je t'ai vu endormie sur le livre', alors je t'ai amené ici. J'allais quand même pas te laisser là-bas, ils ne mettent même pas le chauffage la nuit.
- Merci t'es plutôt sympa comme mec. Je m'étais trompée à ton sujet. Est-ce que tu te rappelles à quelle page du livre j'en étais ?
- T'as de la chance, je savais que t'allais me le demander alors j'ai tout prévu. dit-il avec un sourire. Page 239: pourquoi les anges voient blanc.
- Merci...de m'avoir amené ici.
- De rien. Tu peux rester ici autant de temps que tu le souhaiteras. Il y a und ouble des clés dans le panier à coté de la porte d'entrée. Bon désolé la miss mais je dois te laisser. Mon boulot m'attends et si je suis encore une fois en retard le boss me vire définitivement.
- Ok ne t'inquiète pas pour moi ça ira. Vas-y.
- Ok bye.
-Bye"

Puis la porte s'ouvrit et se referma en une fraction de secondes.
"Zut, je m'étais complètement trompée. En vrai, c'est un super mec..." pensa Tokiwa.

Elle se leva du lit et décida d'aller dans la salle de bain, pour voir sa tête essayer de trouver des vêtements à couper pour en faire des vêtements pour femmes.
Devant le miroir:
"Oh! J'ai une tête de stone. Où ils sont ses vêtements à Yukata...à voilà! Dans ce placard"

Elle ouvrit le placard de salle de bain placé à côté d'elle et y chercha une chemise.

"Arrgh! Où sont-elles les chemises de Yukata...quel désordonné celui-là. Ah! Voilà la manche d'une chemise...à non...c'est un caleçon. Ah! Enfin une vraie chemise..ROSE!! Il est bizarre ce mec. Bon bien j'espère que Yukata ne m'en voudra pas si je fais une nouvelle coupe à sa superbe chemise. De toute façon, le rose ça ne doit pas lui aller."

Elle prit des cisceaux qui étaient dans le placard de la salle de bain et coupa les manches pour en faire des bretelles et coupa le reste pour que le tout donne un débardeur ocurt au niveau du ventre.
Pour ce qui est de ses bas, Tokiwa compte bien garder son short et le reste. Elle se dirigea ensuite vers le frigo.

"J'ai une de ces faims de loup moi. J'espère au moin qu'il y aura un truc à manger ici, sinonje pète un cable"

Mais à peine a-t-elle ouvert le frigo du loft de son nouvel ami Yukata, qu'elle fit de grand yeux tout rond.

"Je rêve! Il ne mange jamais le matin?!
- Et non. répondit un jeune homme encore inconnu à la mémoire de Tokiwa
- Bah t'es qui toi?
- Le colocataire de Yukata. Je m'appelle Akira.
- Ok, moi c'est Tokiwa.
- Mmh...je vois que Yukata choisit très bien ces cibles.
- Hein! Je n'ai pas couché avec lui espèce de pervers.
- Non, je ne suis pas pervers! Je drague tout simplement les jolies filles de mon age.
- Bah malgré que tu dragues, tu dois pas te faire beaucoup de petites amies. Bye!"

Il resta figée et se dit:
"Le pire c'est qu'elle à raison..."

Quant à Tokiwa, elle se dirigea vers la porte d'entrée, prit les clés dans le panier d'à coté; comme lui avait dit Yukata; et sortit du loft.

Chapitre 2
Un amour inattendu


Spoiler:
Tokiwa est en route pour la bibliothèque. Elle compte aller prendre et lire une deuxième fois, le livre: "ANGELS".
Elle parcours la "cour" de l'université et y voit beaucoup d'étudiants. Chacun d'eux à un sac. Ils doivent sûrement aller en cours.
Tokiwa entre à pleines jambes dans la bibliothèque et y retrouve bien entendu le gardien de l'acceuil. Seulement cette fois ci, il se trouve que le gardien, c'est Yukata.

"Yukata! Tu n'es pas en cours?
- Non, j'ai demandé à les loupé juste aujourd'hui pour le boulot. De toute façon c'est le dernier jour avant les vancances alors ce n'est aps trop grave. Et toi, que fais-tu là?
- Je voulais revoir le livre d'hier.
- En fait je voulais dire, pourquoi n'es-tu pas en cours?
- Oh...et bien parce que étant donné que c'est le dernier jour, je n'y vais pas maintenant. Je rentrerais dans cette université à la rentrée.
- Je vois. Pour le livre d'hier, je l'ai gardé pour que personne ne le prenne en attendant.
- Merci, c'est sympa."

Elle s'apprêta à le prendre quand il tomba à terre. Yukata et Tokiwa se baissèrent tous les deux pour le ramasser. Ils tombèrent face à face. Yukata regarda Tokiwa dans les yeux, ainsi que celle-ci qui regarda le bleu des yeux de Yukata. Chacun rougit.

" Oh non, pourquoi je rougit. Je ne l'aime pas...si..." pensa Tokiwa.

La jeune ange arracha le livre du sol et sortit de la bibliothèque en courant. Yukata la regarda partir.
Elle coura aussi vite qu'elle le put, le visage en plein vent, les larmes aux yeux. Elle s'arrêta au près d'un arbre, s'asseya, le dos au tronc de la plante et pleura. Elle entendit la voix de son père:
"Tokiwa, pourquoi pleures-tu?
- Parce que je suis amoureuse...
- Et alors? C'est une bonne chose non?
- Non...enfin papa! Tu sais bien ce qu'il s'est passé la dernière fois que ej suis tombée amoureuse de quelqu'un.
- Tokiwa, on ne commande pas l'amour. Seul lui peut décider de la vie que tu mèneras. Regarde dans ta poche de gauche. Tu y trouveras un collier. En l'ouvrant, ce collier montrera le visage de l'homme que tu aimes vraiment. Ais confiance Tokiwa..."
La conversation se termina sur ces mots. Tokiwa posa le livre, qu'elle tenait, par terre et fit ce que son père lui avait dit de faire. Elle regarda dans sa poche de gauche et y trouva ce fameux collier.

"Il est beau ce collier...mais même si je sais qu'il a raison, jepréfère attendre avant de l'ouvrir." pensa Tokiwa

Elle reprit le livre et alla en route pour le loft de Yukata. Une fois là-bas, elle tendit les clés que l'on lui a prêté et ouvrit la porte pour ainsi entrer dans le loft.
Elle referma la porte derrière elle et mit les clés du loft dans sa poche. Elle avanca de quelques pas pour aller s'asseoir sur le canapé.

"Personne à l'horizon" se dit-elle en tournant sa tête pour ragarder à droite et à gauche.
Elle tendit sa main et une chose y apparue: le collier. A contre-coeur, elle décida de l'ouvrir en pensant:

"Je ne veux pas savoir qui est mon homme idéal, mais il faut que je le saches"

Elle entendit la porte d'entrée se claquer et une personne dire:

"Oh! Il y a quelqu'un? Akira?
- Non Yukata...c'est moi...Tokiwa...
- Ah...daccort"

Elle le regarda se diriger vers la cuisine.

"Tokiwa, tu veux manger un truc? J'ai ramené des sandwitchs.
- Oui je veux bien...j'arrive."

Elle attacha son collier autour de son cou et se leva pour rejoindre Yukata dans la cuisine.
Elle s'asseya sur une chaise devant la table et commenca à tenir son sandwitch quand tout à coup, Yukata dit:

" Tokiwa, il est très beau ton collier, c'est normal qu'il soit plein de paillettes qui brillent?
- Oh! Non, ce n'est pas normal, enfin je crois...excuses-moi je reviens".

Elle se leva et se précipita devant un miroir pour regarder son collier. Elle le toucha et les paillettes commencèrent à partir quand elle entenda la voix de son père:

"Tokiwa, ouvre ce collier.
- Non, je ne veux pas l'ouvrir maintenant.
- Très bien. Cupidon va peut-être réussir à te résonner.
- On ne sait jamais.
- Tokiwa; commenca Cupidon; je sais ce que tu as endurée la dernière fois que tu es tombée amoureuse d'un homme, mais tu sais, ils ne sont pas tous comme ça. Dans ce collier, le visage de l'homme qui apparaîtrera, sera celui de l'homme qui ne te laissera jamais tombé car tu seras bien trop importante pour lui. Et je m'efforce de rajouter que cet homme, je ne l'aurait pas fait tombé amoureux de toi avec l'une de mes flèches, mais qu'il l'ai déjà avec son coeur.
- Tu as raison Cupidon, je l'ouvrirai bientôt.
- Parfait, et n'oublie pas ma fille; reprit le père; garde confiance"

La discution fut fini. Elle avait les larmes aux yeux mais retourna dans la cuisine et s'asseya sur la même chaise qu'avant, juste en face de Yukata. Ils passèrent un repas tranquil. A la fin de ce re pas, ils se levèrent, mais Tokiwa ne put s'empêcher de laisser couler ces larmes qu'elle avait dans les yeux. Yukata dit:

"Tokiwa tu pleures?
- Oui mais ce n'est rien.
- Tu es sûre?"

Elle secoua légèrement sa tête de gauche à droite en guise de non. Il s'avanca au près d'elle et la prit dans ses bras.

" Si tu veux en parler tu peux tu sais, je ne dirais rien.
- Oui...je..je veux bien..."

Ils allèrent s'asseoir sur le canapé. Tokiwa sécha ses larmes et la conversation commenca avec Yukata:

" Alors, qu'est-ce qui t'arrives.
- Tu veux dire "arrivais". Il se trouve que je suis amoureuse.
- Et alors? C'est plutôt cool d'aimer quelqu'un non?
- Oui. Sauf que moi, avec mon ancien petit ami, ça c'est mal passé.
- Que c'est-il passé. Si tu ne veux pas me le dire je comprendrais.
- Non c'est bon ne t'inquiète pas. En fait, mon ancien petit ami me mettais toujours de côté quand il était avec ses amis. On va dire qu'il me prenait comme une bonne à rien, une "boniche". Alors un jour où je ne tenais plus, je l'ai dit à mon père qui m'a répondu: "Tokiwa, ton petit ami n'est pas digne d'un ange, je vais le bannir du ciel". Et c'est pour ça que maintenant, j'ai peur en tombant amoureuse.
- Attends attends...tu as dit "ange et bannir du ciel". C'est quoi cette histoire d'anges et de ciel?
- Yukata, je suis un ange...
- C'est une blague...tu n'as pas d'ailes.
- Parce que je suis sur Terre. Mais si quelqu'un à mes côtés y croit, elles repousseront. Crois moi sil-te-plait...
- Je te crois Tokiwa...car j'ai confiance en toi.
- Merci. AÏE! Mon dos!"

Elle toucha son dos pour essayer de repéré la douleur, mais elle sentit quelque chose de doux comme des plumes, ses ailes repoussent. Elles grandissent, grandissent, grandissent!

"Wow! Tokiwa! Elles sont magnifiques tes ailes!
- Alors tu me crois? Tu ne m'as pas pris pour uen folle au début?
- Pour être honnête: si...un peu. Mais c'est normal, ce n'est pas courant ici. Ton collier recommence à être pailleté. Il te sert à quoi ce collier.
- C'est Cupidon qui me l'a donné.
- Wow! Tu connais Cupidon et tous les autres anges alors?
- Et oui.
- Mais en gros, pourquoi il te l'a donné?
- Tu vois, ce collier s'ouvre et ce qui se trouve à l'intérieur et le visage d'un homme, l'homme qui seras mon amour; d'après ce que dit Cupidon; et qui me traitera comm eje el mérite, avec beaucoup d'amour.
- Ouvre le, qu'est-ce que tu attends?
- Rien. Je l'ouvre attends."

Tokiwa détacha le collier de son cou, elle toucha lentement la face en forme de coeur du collier et ferma les yeux. Puis elle l'ouvrit. Le visage de l'homme qui apparu fut celui de...Yukata.
Ils se regardèrent droit dans les yeux et Yukata dit:

"Wow! Je ne m'attendais pas à ça...
- Moi non plus. Désolé...de...de te mêler à tout ça.
- Ne t'inquiète pas, ça me fait plutôt plaisir que même des anges aient confiance en moi.
- Je m'en doute. Excuses-moi mais je suis assez fatiguée, je vais aller me couchée. Bonne nuit.
- Bonne nuit."

Yukata la regarda qui s'en allait vers le lit. Tokiwa entra dans le lit et commenca à s'ndormir quand Yukata la commenta:

" Tu ne dors pas en pyjama.
- Si mais je n'en ai pas, et je ne vais comme même pas dormir à poils.
- Effectivement."

Là, elle s'endorma vraiment.

Chapitre 3
Remontée au ciel (chapitre assez long)


Spoiler:
Tokiwa se réveilla, les volets étaient ouverts et le soleil reflettait sur son visage.
Elle se leva, pris osn collier, l'attacha à son cou et se dirigea vers la cuisine. Elle vit un mot sur la table elle s'approcha et le lit, en reconnaissant l'écriture de Yukata:
" Tokiwa,
Aux nouvelles d'Akira, tu manges le matin, il y a de la soupe miso pour toi dans le placard.
Si tu me cherches je suis au boulot. Bon appétit. Yukata"

Elle retourna la feuille ou il avait marqué ce mot et vit d'écrit: Fete de fin d'année à l'Université de Tobai.
Elle fit un léger sourire puis comme il l'a dit, elle ouvrit le placard et prit la soupe miso qu'elle mangea très vite.
Elle nettoya son bol, le rangea et sortit en vitesse le livre des anges à la main. Elle marcha jusqu'à la bibliothèque et entendit son père:

"Tu vois, ce n'était pas si douloureux d'ouvrir le collier.
- Sauf que j'ai peur de ce que pense Yukata maintenant. Et puis, tu es au courant que je lui ai dit que je suis un ange?
- Oui je le sais. Mais je ne t'en veux pas. Si Cupidon fait confiance à cet homme, c'est que l'on peut lui faire confiance."

Tokiwa continua sa route tout en réfléchissant:

"Et si j'allais à cette fête moi aussi...oui...je vais y aller ce soir."

Puis elle arriva à la bibliothèque et y entra. Elle se dirigea vers l'acceuil où était Yukata et dit:

"Bonjour.
- Bonjour mademoiselle.
- Je viens ramené le livre que j'avais volé.
- Je vais le reprendre et le ranger. Merci. répondit Yukata en pouffant de rire."

Yukata prit le livre et alla le ranger, suivi de Tokiwa jusque devant les étagères:

"Yu?
- Oui?
- Euh...non rien...
- Tu es sûre?
- Non mais je t'en parlerais plutôt ce soir.
- Ah en fait ce soir je ne suis pas là, je vais à la fête de fin d'année de l'Université de Tobai.
- Vraiment? Je compte justement y aller aussi.
- Tu est au courant de la fête?
- Oui bien sûr. Faut dire qu'en même temps les gens ne parlent que de ça dans le quartier. Bon on s'y retrouve ce soir.
- Oui...euh..Tokiwa?
- Oui?
- Non rien.
- Tu es sûr?
- Non mais je t'en parlerais ce soir. "

Les deux amis pouffèrent de rire et se séparèrent quand Tokiwa sortit de la bibliothèque. Elle vit son collier qui était encore pailleté très brillemment. Elle le toucha et l'ouvrit. Juste à coté de la photo du visage de Yukata
étaient apparut trois coeur dont l'un avec une flèche. Elle sourit un peu, referma un peu le collier, regarda le ciel et se balada dans le reste de Tokyo.

LE SOIR VENU:
Tokiwa est dans le loft quand elle pensa:

" Yukata doit déjà être partit à la fête. Je ferais mieux d'y aller maintenant."

Elle alla revoir l'état de sa tête et n'y vit rien d'anormal. Elle sortit du loft, ferma la porte à double tour et marcha jusqu'à arriver au lieu de la fête.

ARRIVEE A LA FETE:
Tokiwa se dirigea vers la salle de la fête et entendit la musique de plus en plus près. Elle entra dans cette salle et vit Yukata rigoler au bar, avec ses amis. Il la remarqua, la regarda, se leva de sa chaise, lui sourit, se dirigea vers elle et lui chuchota:

"Suis moi!"

Elle le suivit. Ils sortirent dabord de la salle et si dirigèrent lentement dans l'herbe de la cour de l'Université de Tobai. Yukata s'asseya au milieu de cette herbe et à côté de lui, Tokiwa en fit de même. Yukata commenca:

" Que voulais-tu me dire tout à l'heure dans la bibliothèque?
- Oh...réellement..rien. je voulais simplement de parler un peu mais je n'ai pas trouver un bon sujet de conversation, alors j'ai abandonné. Et toi que voulais-tu me dire?
- Je vais être direct! Cupidon à raison...
- Comment ça Cupidon à raison? Au sujet de quoi?
- Il a raison je t'aime et comme il l'a si bien dit, je tiens énormément à toi comme une rose tiens à ses épines. Et toi tes sentiments?
- Pour être honnête au début on ne s'appréciait pas beaucoup et je ne pensais pas que mes sentiments allaient changer. Mais quand j'ai vu le genre d'homme que tu étais au fond de toi, je suis tombée amoureuse de toi.
- Vraiment?
- Oui..."

Ils se regardèrent droit dans les yeux, rougirent, s'avanca l'un vers l'autre et échangèrent un baiser sous le couché de soleil de Tokyo.

LE LENDEMAIN MATIN:
Les trois colocataires du loft sont réveillés mais, comme 24H/24, Akira est au bar. Quant aux deux autres, Yukata est au boulot et Tokiwa est sur le canapé. Elle entendit son père:

"Tokiwa?
- Oui?
- Je vous ai vu Yukata et toi hier soir.
- Et? C'est mal ou pas ce que j'ai fait?
- Non! Bien sûr que non! Seulement, la paix entre les anges est revenue, tu dois donc remontée au ciel.
- Non! Je ne veux pas!
- Enfin voyons! Tu ne peux pas rester ici éternellement Tokiwa tu le sais bien! Souviens toi des Dix Milles Lunes.
- Le problème c'est que tu as raison...mais ej ne veux pas quitté Yukata.
- Ecoute-moi!! Trouve une solution; fais le venir...n'importe quoi! Mais reviens!"

La conversation s'achèva sur cette phrase. Tokiwa décida d'annoncer la nouvelle à Yukata. Elle sortit du loft et courut aussi vite qu'elle le put pour rejoindre la bibliothèque où se trouve Yukata en ce moment même. En entrant dans la bâtiment, elle tomba dans les bras de Yukata:

" Tokiwa! Que ce passe-t-il?
- Yukata, j'ai quelque chose à te dire!
- Daccord..allons nous asseoir."

Les deux âmes soeurs se dirigèrent à une table de la bibliothèque.

" Alors, raconte moi cette nouvelle. Une bonne ou une mauvaise?
- Une mauvaise...
- Oh là. Vas-y dis moi tout.
- Bien. Tout à l'heure j'étais dans ton loft et mon père ma parler. Il m'a dit que la paix entre les anges est revenue.
- Tu parles d'une mauvaise nouvelle. C'est plutot bien non ?
- Yukata! Je dois retourner là-bas!
- Quoi?! Mais tu ne peux pas rester ici?!
- Non, je n'ai que Dix Milles Lunes pour vivre sur la terre, je n'ai pas toute la vie.
- Oh non. Il faut vraiment trouver une solution!!"

Yukata se mit à réfléchir, quant à Tokiwa elle se rappela ce que son père lui avait dit: "Fais le venir...mais reviens". Puis Yukata dit:

"Dans ce cas là c'est moi qui vais avec toi.
- Mais voyons tu ne peux pas! Je veux dire tu n'as pas d'ailes et si tu ne m'aimes plus tu auras gâché ta vie!
- Je me référence peut-être encore à Cupidon, mais c'est le Dieu de l'amour, si il dit que je t'aimerais toute la vie, c'est que c'est vrai. Pour ce qui est des ailes, j'ai lu dans un livre que si un humain est tenu par la main d'un ange il lui pousse des ailes.
- Mais Yukata! Ce n'est qu'une phrase l'un livre à l'eau de rose.
- Et alors? Je te fais confiance. Et même si ce n'est pas vrai, les anges ne me laisseraient pas tomber je pense.
- Tu as sûrement raison. Mais tu es vraiment sûr et certain de ton choix?
- ...Oui...
- Très bien.
- Quand dois-tu retourner au ciel?
- Quand mon père me le dit le matin, c'est que c'est dans la journée. Je pense y retourner ce soir.
- Ce soir? Compris, je viens avec toi ce soir!
- Mais et pour ta famille?
- Une famille? Je n'en ai pas. Ils sont tous morts d'un accident. Je n'ai que toi.
- Daccort. "

Mais là, le père de Tokiwa revint dans une nouvelle conversation:

"Tokiwa tu as fait un choix?

- Non! Yukata et moi avons fait un choix.
- Et qu'est-ce?

- De venir tous les deux.
- Mais enfin Tokiwa! C'est un humain, pas un ange comme nous!
- Et alors? De toute façon les anges ne le laisseraient jamais tomber.
- Ca c'est certain. Je suis daccord, mais venez le plus vite possible. Maintenant si vous le pouvez.

- Entendu. On est là dans environ trois quarts d'heure."

Tokiwa annonca ceci à Yukata, qui fut daccord pour y aller maintenant. Les deux amoureux sortirent de la bibliothèque et courut jusqu'en haut d'une tour de Tokyo, main dans la main.

"Tu es prêt Yukata?
- Evidemment. Tokiwa?
- Oui?
- Je sais que je ne vais pas mourir mais j'ai envie de te le dire une deuxième fois: Je t'aime!
- Moi aussi je t'aime Yukata. Et fais moi confiance, tu ne mourra pas."

Ils échangèrent un baiser, un sourire et main dans la main, Tokiwa vola pour emmené Yukata au ciel. Arrivé à la moitié du chemin, il poussa des ailes au dos de Yukata.
Ils montèrent au ciel.
Ils vécurent heureux et eurent un seul enfant. xD

A SUIVRE
avatar
Lillie
Ecrivain (Admin)

Messages : 77
Date d'inscription : 17/07/2010
Localisation : ... Chez moi ? :hap:

http://lillie-ecriture.jimdo.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum